Capture d’écran 2021-04-10 à 12.11.58.

L'INVENTION DE CHEZ WALTER

 - Bonsoir, Walter ! Excusez-moi pour hier soir.

 - Ah ! j’ai déjà oublié. Ça va mieux ?

Voici les deux premières répliques de la pièce Le Régent de Jean-Christophe Bailly dans laquelle j’ai eu l’honneur d’interpréter en 1987 le rôle de Walter, le barman du bar Le Régent dans la mise en scène de Georges Lavaudant au TNP de Villeurbanne.

C’était il y a 34 ans et à cette époque, avec Jean-Christophe nous avions rêvé de monter une maison d’édition nommée Chez Walter.

Et puisque les rêves sont faits pour être réalisés, j’ai choisi ce nom pour emblème de cette structure d’édition que j’initie aujourd’hui.

S’éditer soi-même ?

« Ça ne se fait pas ! », comme on dit dans le grand monde.

C’est exactement dans ce : « Ça ne se fait pas ! » que réside un drôle de plaisir étrange.

Comme revenir aux sources et aux « rêves » (encore eux !) de l’enfance.

Et c’est réjouissant !


En 1988, grâce à Jean-Christophe (toujours lui !), j’ai eu la chance de voir ma pièce Le jour se lève, Léopold ! éditée chez Christian Bourgois. C’était la première fois qu’une de mes pièces était publiée et ce fut un immense plaisir. Il me souvient encore ce jeu d’épreuves sur lequel j’ai religieusement travaillé à la table d’une terrasse d’une maison louée pour l’été dans le nord du Gard. Nous étions encore à l’époque où un typographe composait à la main chaque page avec des caractères de plomb.

Plus tard, en 1995, ce fut Mireille Rivalland et Pierre Michaut qui m’accueillirent aux éditions de L’Atalante à Nantes pour mon premier roman Pourquoi j’ai jeté ma grand-mère dans le Vieux-Port puis pour la plupart de mes pièces de théâtre depuis 25 ans, jusqu’à mon aventure des six tomes de TOUTARISTOPHANE.


Aujourd’hui, les temps ont évolué, il est maintenant possible de réaliser soi-même sa propre édition et surtout sans être obligé de stocker chez soi sur des étagères les quelques mille exemplaires qu’un imprimeur consciencieux vous aura livrés. C’est une vraie révolution dans l’édition !


C’est donc avec cette pièce Baie des Anges qui est une commande d’écriture de Faramarz Khalaj que j’ai décidé d’ouvrir Chez Walter.

Cette pièce a été représentée la première fois au Théâtre de Grasse, Direction Jean Florès, le 9 septembre 2016 puis au Festival d’Avignon 2017 au Théâtre 11 Gilgamesh Belleville, Direction Fida Mohissen et est reprise au Théâtre du Rond-Point, Direction Jean-Michel Ribes, du 2 au 27 juin 2021, salle Roland Topor.